Sélectionner une page

Laurent SALLES & Renaud CHARBONNIER

Conseillers municipaux de Suresnes

Nouveau projet immobilier quai Gallieni, ici ça n’est pas la Défense !

Premiers à s’être opposés au projet Erosia, les élus du Rassemblement National n’ont de cesse de

dénoncer cette surenchère urbanistique et démographique à Suresnes par l’actuelle majorité mu-

nicipale. Trois tracts ont d’ailleurs été distribués depuis, dont un axé essentiellement sur

l’environnement et l’alternative au béton ! Le nouveau projet, soumis le 17 décembre dernier lors

d’une réunion à huis clos en Mairie, atteint une hauteur équivalente aux arches de la tour Eiffel,

soit 53 mètres. Tel sera le panorama des riverains quand cet ensemble immobilier de quatre cents

logements de luxe sortira de terre. Ne pas s’opposer à ce projet démentiel, c’est accepter une

course au gigantisme dans ce secteur déjà fortement urbanisé comme le prévoit le PLU sur la par-

celle en question et dont le Maire refuse toujours d’en limiter la hauteur maximale à 20 mètres,

conformément aux parcelles voisines.

Puisque le Maire et sa première adjointe Madame Guillou, ont d’ores et déjà acté le projet sans

même consulter tous les riverains, Laurent SALLES appelle les Suresnois rassemblés au sein de

l’association ASTUCE opposée au projet, à lancer une grande pétition réclamant l’organisation

d’un référendum local et l’organisation d’une manifestation apolitique à laquelle Laurent

SALLES participera.

La majorité Macron-compatible ne veut pas entendre la population ? Les Suresnois doivent

s’imposer pour dire « qu’ici ça n’est pas la Défense » !